• Les transports urbains sont ils une alternative à la voiture ?

    Assurément. Lors d'un précédent billet (2 avril), je disais; "Au lieu d'accroître les surfaces de voiries disponibles pour les voitures, il faut faire un choix contraire: celui de réserver la priorité de l'usage de la voirie à des modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle ....". Cela m'a valu plusieurs remarques interrogatives (et pour certaines incrédules!).
    Je précise donc le propos.


    Il s'agit d'affecter une surface de voirie spécifique à l'usage principal des transports urbains et des automobilistes en covoiturage. Cela se pratique dans de nombreuses villes y compris moyennes ! En terme technique, on parle aussi de "voie en site propre pour les bus". Cela permet de garantir une vitesse commerciale des transports urbains très supérieure à celle d'aujourd'hui. Le même bus et le même chauffeur génère plus de rotations et plus de personnes transportées avec une meilleure qualité de service !


    Ces investissements sont-ils couteux ? Cela reste à chiffrer, mais il est acquis que si l'Agglomération se lançait dans cette voie, elle pourrait disposer de financements annuels réguliers par le biais d'un "versement transport" plus important qu'actuellement. Je me bats à l'Agglo (avec mes amis écolos) pour que étudions cette possibilité (elle est aujourd'hui refusée sans être étudiée!).


    Des portions de voiries en "site propre" sont elles possibles sur l'Agglo ? Oui, entre Calcomier et le centre ville ou bien entre Sébazac et le centre ville de Rodez. Il faut bien se rendre compte qu'en conjuguant des portions de voiries "en site propre" et la "priorité des bus aux feux tricolores" cela permettrait aux bus de circuler à des horaires réguliers, rapides et cadencés : c'est la clé du succès !


    Une telle liaison entre Rodez et Sébazac correspondrait à une nécessité économique pour rendre le centre-ville de Rodez accessible aux dizaines de milliers de chalands qui fréquenteront chaque semaine la zone commerciale Eldorado-Estreniol de Sébazac. Par ailleurs en desservant Onet le Château, elle offrirait un service de qualité sur une des lignes les plus fréquentées de tout le réseau urbain du Grand Rodez. Enfin, cela permettrait de réduire la pression automobile sur le carrefour St-Cyrice et dans le Faubourg, ce qui constitue une revendication majeure des habitants du quartier !


    Loin d'être un ennemi de la voiture, je suis partisan d'en réduire le besoin pour les trajets domicile-travail et de conserver à la voiture son usage "liberté" pour les loisirs ou bien "utilitaire" pour les déplacements nécessaires.
    ________________________________
    "versement transport": c'est la taxe payée à l'Agglomération par les entreprises de plus de 9 salariés pour financer les transports urbains. Elle est de 1,1% de la masse salariale si existe sur le territoire de l'Agglo un système de transport "en site propre".


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :