• Je ne voudrais pas gâcher la fête…

     

    Hier soir, 8 octobre, avait lieu l'inauguration du Multiplexe Cinéma de Rodez.

    Petits fours et beaucoup de monde présent, c'était la fête ! Un vrai succès populaire qui traduit bien le besoin d'avoir à Rodez un tel équipement. 

    Je dis à Rodez mais je pense plutôt au centre ville de Rodez. Car il fut un temps, en février 2009, où les choses étaient vraiment confuses. Le Multiplex était annoncé aux Balquières, à Onet dans une projet qui enjambait la rocade… mais qui avait l'inconvénient de se situer en zone non constructible ! Les écolos s'étaient alors publiquement exprimés pour la réalisation du Multiplexe en centre ville. Car il nous semblait important qu'une Agglomération comme la notre dispose d'un cœur vivant et animé ! Le Multiplexe aujourd'hui construit y contribuera, c'est une bonne chose ! Le communiqué de presse de l'époque évoquait aussi la nécessaire coopération des acteurs culturels: là, il semble que le compte n'y soit pas encore, puisque Cap'Cinema rentre en concurrence directe avec "la Baleine" castonétoise sur des retransmissions de spectacles… Des "réglages" seront à priori nécessaires …

     

    Mais le mardi est plus prosaïquement pour moi le jour de réunion du bureau de l'Agglomération, bureau composé du président et des vice-présidents. Nous avions à nous prononcer sur plusieurs dossiers dont un en particulier concernait la création de dix "emplois d'avenir". Pour faire court, je me suis opposé au fait d'embaucher des jeunes sous statut "emploi d'avenir" lorsque ces embauches viennent en remplacement des agents titulaires de la fonction publique

    Car c'est ce qui est malheureusement prévu ! Ainsi la collecte des déchets ménagers pourrait être assurée par des personnels au statut différent. L'argument qui m'est opposé par le président de l'Agglo est de dire que le statut "emploi d'avenir" permet de donner une chance à des jeunes sans qualification. Ce à quoi j'ai répondu que l'Agglo est tout à fait en capacité, dès aujourd'hui, d'embaucher de jeunes agents territoriaux sans qualification particulière pour assurer le travail de rippeur, si cela s'avérait nécessaire. Et cela sans attendre des "emplois d'avenir". Du reste, c'est ce qu'elle a toujours fait ! 

    Je n'ai jamais été "accro" des emplois aidés car cela pousse les collectivités à des comportements "d'aubaine". C'est typiquement le cas sur ce sujet ! La seule justification que je verrai à ce type "d'emploi d'avenir" serait de permettre aux collectivités de vérifier, de tester, la pertinence de métiers nouveaux, métiers pour lesquels une embauche directe d'agent titulaire de la fonction publique ferait prendre un risque important. Or la collecte des déchets ménagers par les rippeurs qui passent régulièrement devant nos portes n'est pas un métier nouveau et n'entre pas, à mes yeux, dans ce cadre !

    J'ai bien conscience qu'en tant que maire/président socialiste, C.Teyssedre veut accompagner la politique nationale de retour vers l'emploi pour les jeunes en difficulté. J'y souscrirais, à condition de respecter les garde-fous que je viens d'évoquer ! 

    Dialogue de sourds entre le maire/président et moi ? Je préfère dire les choses en face mais je ne voudrais pas lui gâcher la soirée, ni la fête !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :