• Dette, austérité, la potion amère !

    J'ai participé aux deux dernières manifestations concernant une nécessaire riposte à ce qui se passe en Grèce et plus largement en Europe. 

    Il s'agissait du rassemblement devant la préfecture du 16 février (à l'initiative du Front de Gauche*) et de la manifestation syndicale du 29 février place d'Armes. Pour la première fois, la Confédération Européenne des Syndicats (CES) appelait à manifester à la veille du conseil Européen, pour défendre «une Europe sociale fondée sur la solidarité, la justice et la cohésion sociale ». 

    Soi-disant pour éviter un scénario «à la grecque» les chefs d’états européens, emmenés par le «couple franco-allemand» voudraient partout réduire les déficits publics en «coupant» dans les budgets sociaux: rien de mieux pour cela que de "le graver dans le marbre" d'un traité européen. Nos parlementaires écolos ont refusé cette dérive ! Car cette logique est déjà à l’œuvre en France où nous vivons un chômage accru et une injustice sociale qui se creuse avec des cadeaux fiscaux aux plus riches et un pouvoir d’achat comprimé.

    Je suis convaincu que la sortie de crise ne se fera pas en favorisant une classe sociale aisée au détriment du plus grand nombre. L’ extrême violence que notre société actuelle fait subir aux chômeurs ou aux salariés en situation précaire, cette profonde injustice ne peut être source que d’insécurité et de récession. La solution à la crise que nous vivons ne se fera pas non plus par une «exploitation infinie» de nos ressources naturelles en voie d’épuisement et cela, au détriment des générations futures !

    Les écolos font le choix d’un autre mode de développement basé sur la reconversion écologique de l’industrie et de l’agriculture et sur la satisfaction des besoins sociaux. Autour de nous, en France, en Europe, de nombreuses sociétés coopératives, des banques solidaires ou des associations, des millions de salariés et d’agriculteurs, acteurs de l'économie solidaire, démontrent par leurs activités quotidiennes que le développement économique et social peut être compatible avec la protection de l’environnement. 

    Chacun de nous serait gagnant à défendre une France et une Europe solidaire et apaisée plutôt que le modèle de société brutale et injuste qui nous enfonce chaque jour davantage dans le chaos.

    -------------

    * Officiellement, le Front de Gauche ruthénois n'avait pas invité Europe Écologie Les Verts à co-organiser ce rassemblement, à la différence d'autres villes de France où ces rassemblements avaient été préparés de façon large et unitaire.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :