• Candidat !

    Les élections législatives auront lieu dans un peu plus d'un mois, les 10 & 17 juin. Avec Claudine Bonhomme,je suis candidat, pour Europe-Écologie Les Verts sur la 1°circonscription de l'Aveyron.

    L'écologie reste t'elle une priorité pour les électeurs ? Intégrée dans les programmes de nombreux courants politiques, garde t'elle une pertinence à exister de manière indépendante ? L'écologie politique peut elle apporter une réponse appropriée aux crises de notre société ?

    La "montagne" du Grenelle de l'Environnement a accouché d'une souris et le Président de la République, mis au pied du mur de l'action a choisi… de reculer. Sa philosophie en la matière se résumant à la fameuse phrase prononcée au Salon de l'Agriculture: " … sur toutes ces questions d'environnement, là aussi ça commence à bien faire !…". De reculs en renoncements que reste t'il du "Pacte Écolo" signé avant les élections présidentielles de 2007? La couardise sarkoziste en matière d'écologie n'a d'égal que la violence inouïe de son agression contre les classes sociales les plus faibles car c'est bien l'instauration de l'injustice sociale comme méthode de gouvernement qui caractérisera la "présidence Sarkozy". Durant ces 5 années de pouvoir absolu, nous avons assisté à un pilonnage systématique organisé et décomplexé de la part des élus UMP et de leur Président contre les principes fondateurs de notre République. La négation de l'humain et de l'écologie comme méthode de gouvernement ! Un lourd bilan à assumer aussi pour notre député UMP, Yves Censi !

    Alors Oui, l'écologie politique est pertinente à proposer une autre voie !

    Faisant partie à la Mairie ou à l'Agglo, d'une majorité de gestion avec différentes forces politiques de gauche depuis 2008, les quelques élus écolos se sont investit pour faire avancer de multiples projets qui amélioreront le quotidien : transports publics et parcs relais, sécurité des déplacements (vélo, piétons), réduction des déchets, alimentation bio dans les cantines, ressourcerie, reconversion de la friche hospitalière de Combarel en éco-quartier (chauffage économique au bois, qualité de vie, ...), plan de réduction des consommations d'énergie et d'adaptation au changements climatiques (PCET)... 

    Nous pouvons affirmer que nous avons permis l'éclosion de la plupart de ces projets ou que nous leur avons donné une véritable portée novatrice et écologique. Cela grâce à notre opiniâtreté et à notre énergie à travailler avec d'autres élus non écolos mais ouverts. Et encore, nous n'en sommes qu'au début ! Ces démarches demanderont du temps et des élus motivés pour les porter et les défendre !

    Alors Oui, même dans des majorités qualifiées "de gauche", la présence d'élus écologistes est indispensable, à Rodez comme à l'Assemblée Nationale ! Des élus indépendants, capables d'avoir leur propre capacité de réflexion, leur autonomie d'expression et de vote. Notre volonté est de sortir des réflexes claniques "d'appartenance au groupe" qui nous obligeraient à avoir une seule analyse, une seule attitude et à voter comme un seul homme derrière le chef !

    Cette démarche, nouvelle, ouvre un espace de liberté pour que la politique reste attentive aux préoccupations de la société tout en permettant un débat public enrichi. Et tant pis si le maire de Rodez, ne comprenant pas la demande citoyenne, juge cela "surnaturel".

    Je rencontre désormais beaucoup de personnes qui m'encouragent à poursuivre en ce sens. Mais comment vouloir mettre en œuvre une pratique politique rénovée, comment porter des projets novateurs sans vous, sans la réflexion et la collaboration avec une base sociale élargie ? Comment susciter et préparer un renouvellement des représentants politiques écologistes ?

    Voila bien deux défis auxquels nous avons à faire face: l'élargissement et le renouvellement.

    Je le dis sans détour: l'écologie politique (y compris ruthénoise) est vouée à se renouveler de l'intérieur (dans son programme et sa manière d'être) et de l'extérieur (avec l'arrivée de personnes, de visions et d'énergies nouvelles).

    Je souhaite porter cette volonté de renouvellement afin que chacun puisse envisager personnellement de s'y impliquer ! L'objectif est de constituer cet espace politique original et local (dont l'écologie politique sera une composante) capable d'incarner une alternative crédible.

    À bientôt, avec vous, pour la campagne électorale des législatives… et après !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :