• Depuis le début de l'année, les annonces de hausse se bousculent: gaz, électricité, essence,… Cette tendance s’inscrit sur le long terme parce qu’elle n’est pas liée à une conjoncture temporaire mais plutôt à l’épuisement des ressources (peak oil). Et  la demande croissante en énergie de pays tels que la Chine ou l’Inde ne fera que conforter ces hausses !

    Selon certains économistes, en 2010, la facture énergétique a augmenté de 12 % en France faisant tomber beaucoup de ménages dans la "précarité énergétique".

    Les déplacements et le chauffage domestique pèsent lourd dans la facture énergétique... ainsi que dans les rejets polluants. Voilà deux chantiers majeurs à mener par l'Agglomération et les communes pour le plus grand bénéfice des particuliers et de l'environnement.

    Cela veut dire mettre des moyens importants pour la rénovation thermique du parc de logements existants notamment en centre-ville de Rodez ainsi que dans le parc "social". Cela veut dire aussi de réussir l'éco-quartier de  Combarel avec son réseau de chaleur au bois, construit à partir de l'actuelle chaufferie de la Chambre d'Agriculture.

    Cela veut dire aussi investir prioritairement dans les transports collectifs pour réduire le besoin d'usage de nos voitures: la rénovation du réseau de bus du Grand Rodez, à partir de janvier 2012,  y contribuera positivement. Mais le plus dur restera à faire, remplir les bus ! 

    Je rencontre trop souvent encore des personnes qui me disent que l'écologie est une affaire de riche !!!  On le voit bien au travers de ces deux exemples: une politique écologique est aussi une politique sociale !

    Alors soyons plus ambitieux et plus volontaires !


    votre commentaire
  • Je trouve assez malsain ce qui se joue autour de l'annonce du départ du directeur de la MJC, Bruno Houlès. Un départ qui serait d'autant plus surprenant que tout le monde reconnaît publiquement le bilan positif du directeur.

    A l'origine de ce malaise, il y a bien deux discours diamétralement opposés tenus à la mairie de Rodez en l'espace de quelques jours: d'abord une annonce de départ faite à l'intéressé puis, face aux divers réactions suscitées, une prise de position publique comme quoi rien n'était décidé quant au départ du directeur !

    S'abritant derrière le fait que la décision de changer de directeur relève de l'autorité de la fédération régionale des MJC, plusieurs élues ruthénoises et le Maire nous disent qu'ils n'avaient pas pris l'initiative de pousser Bruno Houlès vers la sortie. Si c'est administrativement vrai, tout le monde sait très bien que le "payeur" et donc le décideur politique, se trouve bel et bien à la mairie de Rodez. Cela est d'autant plus vrai que le maire a personnellement pris l'initiative de proposer le poste de direction à deux autres ruthénois (un homme et une femme)!

    À ce sujet, je dois aux lecteurs de ce blog une transparence totale. 

    Le maire de Rodez a proposé de remplacer Bruno Houlès par un de mes amis! Il s'agit d'Olivier Montbazet qui s'est investi aux cotés d'Emily et de moi-même durant la campagne des élections cantonales, il y a tout juste quelques semaines !!!! Je vous laisse juger du "coup politique" ! Le maire de Rodez  remplace un directeur, apprécié de tous, par l'ami d'un écolo qui, dénonçait, il n'y a pas longtemps, les "embauches de complaisance" à la mairie de Rodez ! Comme si on voulait montrer que les écolos sont prêts à cautionner pour un copain ce qu'ils dénoncent pour les autres. Je trouve cela franchement malsain !

    Contrairement à ce que j'ai pu entendre ici où là, je rappelle donc, avec force que rien n'a été entrepris, ni par moi-même, ni par d'autres élus écologistes de Rodez ou d'ailleurs, pour solliciter une faveur ou une embauche "amie" auprès du maire de Rodez ! 

    La gestion de la MJC doit retrouver une sérénité et cesser d'être le champ clos d'enjeux non avoués: on se souvient, à ce sujet, des prétextes lamentables qui avaient conduit à l'éviction de Olivier Montbazet et Chantal Combelles lors du renouvellement du Conseil d'Administration en décembre dernier.

    Il est nécessaire que Bruno Houlès puisse poursuivre, à Rodez, son travail.  Il faudra que ce soit pour mettre en œuvre un projet culturel partagé par les élus ruthénois et le Conseil d'Administration de l'Association LARC. Il faudra que ce soit dans le respect des valeurs de la fédération des MJC. Le fort engagement des bénévoles et du personnel de la MJC, les attentes des adhérents et du public méritent bien cela ! 


    votre commentaire
  • Suite aux élections cantonales et à notre analyse du résultat, trois adjoints élus ruthénois s'en sont pris à Claudine Bonhomme et moi-même, lors d'une conférence de presse....Face à leur souffrance et étant féru de phytothérapie, je me permets donc ces quelques conseils.

     

    Quelle qu'en soit la cause, de temps à autres, il arrive à chacun d'entre nous de mal digérer.  

    Si cette mauvaise digestion persiste, surtout ne la laissez pas devenir chronique, consultez !



    Les précautions à prendre :

    • mangez à heures fixes, dans le calme et en prenant votre temps
    • mastiquez soigneusement chaque bouchée
    • évitez les repas trop riches et trop épicés... et ne mangez pas trop
    • diminuez votre consommation d'alcool fort
    • buvez de l'eau, et si possible toute la journée, entre les repas

     

    TRUCS & ASTUCES: Des remèdes pour ne plus souffrir de digestion difficile:


    Buvez après chaque repas une tisane au persil :Dans une casserole, versez le contenu d'une tasse d'eau froide additionnée de deux branches de persil frais. Portez à ébullition trois minutes. Filtrez. Sucrez avec du miel.

    Ou buvez toute la journée une infusion de sauge ou de graines de fenouil. La sauge, comme les graines de fenouil, stimule la production de bile et facilite la digestion des aliments trop gras.

    Saupoudrez vos plats de gingembre ou de cannelle. La cannelle favorise la digestion, l'expulsion des gaz et calme les spasmes de l'estomac et de l'intestin. Le gingembre facilite la digestion et calme les états nauséeux.

    En cas de gaz, prenez 1 ou 2 comprimés de Charbon de Belloc, massez-vous la voûte plantaire de votre pied droit (même si vous êtes de gauche) et enfin, pour une meilleure haleine, grattez-vous la langue à l'aide d'une cuillère en bois, de l'arrière vers l'avant., sans oublier une friction énergique des gencives à l'ail (rose de préférence!).  Attention ne faites pas les trois en même temps !!!

    ....

    Vous remarquez, qu'en écologiste convaincu, je privilégie d'abord les mesures préventives (hygiène de vie, alimentation,...) pour aborder ensuite les mesures curatives (tisanes, médicaments,...) !

    Dans l'exercice de mes responsabilités à l'Agglo, j'agis de même. Ainsi, depuis, mon élection en 2008, je n'ai eu de cesse de travailler avec les autres élus et les services à la mise en œuvre d'un programme de prévention/réduction des déchets qui démarre cette année. De la même manière, avec les élus et les services du "Pays Ruthénois", je travaille à la création d'une Ressourcerie.

    Travailler dans l'humilité et selon ma conscience et travailler pour le bien général, voilà, en fait, mon véritable "secret médical" contre l'indigestion !

    ________________________

    1-l'analyse des candidats écolos concernant le résultat des cantonales

    2-la conférence de presse dans la Dépèche,

    3-Découvrir ce que fait le Pays Ruthénois,

    4-Découvrir ce qu'est une Ressourcerie.

     

     


    votre commentaire
  • Suite au différent avec le Maire de Rodez lors du dernier conseil municipal au sujet de l'embauche de Madame Goumont (Lire l'article de Centre Presse du 21 Septembre), plusieurs personnes m'ont interpellé. J'ai rassemblé les questions et je vous en donne les réponses dans ce blog. 

    Pourquoi contrarier et énerver le Maire ?
    L'objet de la note avait pour but de remplacer Madame Goumont démissionnaire de son poste de conseillère municipale car elle a effectivement réussi à se faire embaucher à la mairie. Le Maire, à l'issue de ma déclaration, a déclaré sur un ton menaçant "je m'en souviendrai". La presse l'a relevé. Je reste très zen face à ses allusions menaçantes.  En m'attaquant, il se tire une balle dans le pied !


    Mais pourquoi les élus Verts du conseil municipal déplorent ils l'embauche de Madame Goumont ?
    Je l'ai dit dans mon intervention, l'engagement public pour gérer les affaires de la ville devrait conduire chacun d'entre nous à agir de manière désintéressée et non pas à se faire élire puis jouer d'influence pour se faire embaucher. Malheureusement, le maire ne partage pas ces convictions ! Plusieurs conseillers municipaux n'ont rien dit mais sont sur la même longueur d'onde que moi !


    L'emploi de Madame Goumont est quand même utile, non ?
    Le poste qu'elle occupe semble utile : il s'agit de trouver des financements pour soutenir les projets de la ville. Je ne conteste pas le poste mais son attribution à une conseillère municipale démissionnée. Le Maire a précisé qu'il  n'avait reçu qu'une seule offre de candidature pour ce poste et qu'il n'y avait qu'une personne avec ce profil de compétences: Madame Goumont ... Je reste dubitatif !! Les politiques sont en élus pour servir et non "se servir" !


    Le maire vous accuse d'avoir des motivations électoralistes.
    Depuis le lendemain de notre élection en mars 2008, les Verts on dit leur hostilité à ce type d'embauche. Souvenons-nous des déboires et des débats passionnés quand à l'époque le Maire avait annoncé qu'il allait faire embaucher des conseillères municipales ruthénoises à l'Agglomération... Il y a quelques mois quand nous avons entendu à nouveau parler de l'embauche de madame Goumont, je me suis exprimé en réunion interne du groupe. Ma collègue, Marie-Claude Carlin s'était elle aussi exprimée en réunion des adjoints. Le maire savait notre opposition à ce type d'embauche. Notre réaction n'est pas liée aux futures élections cantonales de 2011.


    Madame Goumont n'est pas seule à avoir été embauchée ?
    Le maire nous avait appris qu'il y avait une quinzaine d'embauche ! Selon lui ces embauches auraient fait partie d'engagements verbaux pris par le maire avec certaines personnes durant la campagne électorale. C'est pour cela que j'ai aussi tenu à m'exprimer publiquement en conseil. Il est important de rappeler de la manière la plus solennelle, que le seul accord signé entre Les Verts Ruthénois et les partis socialiste, communiste et radical de gauche est un programme de gestion de la ville et qu'il ne comporte aucun engagement d'embauche de qui que ce soit. Par ailleurs, aucun élu Vert n'a jamais demandé l'embauche de quelqu'un parmi ses amis.


    Et le discrédit du politique ?
    Face à la déliquescence népotique incarnée au plus haut niveau de l'Etat par Mr Sarkozy, je suis persuadé que nos concitoyens auraient besoin de retrouver avec leurs élus locaux des raisons d'espérer en la noblesse de l'engagement républicain. Manifestement ce sursaut salutaire ne partira pas de Rodez ! Je le déplore.



    Rodez au patrimoine de l'Unesco

     
    Faut-il inscrire un périmètre historique de Rodez au patrimoine mondial de l’Unesco ?

    Je ne sais pas si nous en avons la capacité, mais au delà des monuments qui seraient inscrits,  c’est tout un ensemble sauvegardé plus large qui serait concerné avec toutes les conséquences positives sur la qualité des espaces publics et de l’urbanisme. J'ai donc voté cette délibération.
    Pour moi, il est important aussi de savoir quelles seraient les implications financières et les moyens humains mobilisés pour avancer dans ce projet. Le Maire a répondu que les implications financières seraient importantes sans donner de chiffre et qu'un poste serait créer pour assurer le suivi.

    Enfin, il m'a semblé que le comité de pilotage devait être élargi : il y a très peu de représentants de la société civile et une absence remarquée des comités de quartiers et des socios-professionnels. La réponse du Maire est de conserver un comité restreint, mais une personne en plus pourrait peut-être être acceptée ..!

     


    Suite au conseil, 3 personnes m'ont apostrophé pour me dire  que nos concitoyens habitant le Faubourg, Gourgan, Cardaillac ou Saint-Eloi peuvent avoir le sentiment de vivre dans une ville à deux vitesses où la périphérie ne bénéficie pas d’investissements aussi importants que le centre (le musée d’arts modernes, la salle des fêtes, la place de la Cité, l’éco-quartier Combarel). C'est effectivement un point de vigilance à avoir ! Pour répondre aux interrogations de la population, il me semble nécessaire d'enrichir l'information donnée par la mairie en rendant publique l'étude d'opportunité qui a conclut à l’intérêt pour Rodez d'une inscription au patrimoine de l'Unesco.


    votre commentaire
  • Intervention de Claudine Bonhomme au conseil municipal du 09/04

          Cette délibération nous propose non pas un transfert mais la fermeture de l'école F. Fabié puisque les élèves se répartiront sur les deux écoles citées dans la délibération mais aussi sur bien d'autres écoles. S'il s'agissait de transfert, ce serait tous les enseignants et tous les élèves qui se déplaceraient dans les mêmes locaux .
        La priorité de l'équipe municipale donnée à l'éducation risque fort d'être ternie par cette fermeture qui peut être évitée.

    Le groupe des élus Verts ne peut pas assumer cette proposition qui s'avère:
        - une décision contraire à l'accord électoral passé entre les différents partis politiques en début de mandat qui prévoyait la  réhabilitation des trois écoles St Félix ,Calcomier, F Fabié.
        - une décision qui a été prise en l'absence d'organisation d'une conférence des écoles inscrite elle aussi  dans l'accord et qui aurait permis à l'ensemble des acteurs de l'éducation de travailler sur l'avenir des écoles de Rodez mais aussi de la communauté d'agglomération.
        - une décision qui a été prise en l'absence de travail en amont entre conseillers municipaux et que nous avons apprise par la presse.
        - une décision contraire aux déclarations de M le Maire qui rappelait que notre équipe était favorable aux petites écoles de quartier (de 100 à 150 enfants ) plus propices au travail de qualité.
        - une décision qui est dans la continuité du choix initié par Marc Censi de ne point réhabiliter cette école pour pouvoir la fermer quand on l'estimerait trop vétuste.

        M le Maire vous allez nous dire que le nombre d'élèves dans cette école diminuait chaque année ; pourtant il est resté stable ces dix dernières années malgré l'absence de rénovation de l'école et encore en septembre il y avait 106 élèves sans compter les enfants de CLIS.
    Ce que la population de Rodez n'a pas vu et que vous n'avez pas vu c'est que cette ancienne Ecole d'Application de l'Ecole Normale s'est transformée tout naturellement en école de quartier.
        M le Maire vous nous dites que les frais de fonctionnement de cette école sont gigantesques  mais il n'a pas été recherché comment, dans ces trois bâtiments, il serait possible de se réorganiser pour dépenser moins.
        M le Maire vous justifiez cette fermeture par la préservation de l'environnement du fait d'une consommation énergétique excessive mais allez vous fermer pour autant  la mairie  qui dépense 349 KW/H m2/an ?
        M le Maire vous nous dites que l 'école Fabié est vétuste et dangereuse pour les enfants  mais au dernier conseil d'école de l'école Cambon la représentante de la mairie s'est alarmée à propos des nuisances causées par l'antenne relais de la CCI (mesures de 2009)
        M le Maire vous nous dites qu'il n'est pas possible de faire faire des travaux dans ces locaux qui n'appartiennent pas à la ville mais vous n'avez pas cherché à renouveler la convention avec le Conseil Général alors que vous avez là un terrain gratuit et extraordinaire sur le coté Sud Est du centre ville.
        M le Maire vous nous dites qu'il est impossible d'effectuer des travaux par tranche dans cette école; confiez ce projet de réhabilitation à un bon architecte et vous verrez qu'il n' y a plus d'impossibilité! 
        M le Maire vous nous dites que les écoles Cambon et Foch vont accueillir sans difficulté les élèves de F Fabié mais ce déplacement d'élèves va créer une augmentation du nombre d'enfants par classe qui va surement convenir au ministère de l'Éducation Nationale (moins de poste d'enseignants) mais sans doute beaucoup moins aux parents et aux enseignants et par la même aux enfants.

        Nous refusons la fermeture d'une véritable école de quartier alors que sur les dix écoles de la ville seulement 5 sont véritablement des écoles de quartier ( Flaugergues, St Félix, Ramadier, Gourgan et F Fabié).  En effet, ces écoles ont un recrutement à plus de 80% d'enfants du quartier.
        C'est bien de prévoir une école à Bourran pour des élèves qui arriveront dans quelques années  mais préoccupons nous d'abord de ceux qui sont bel et bien là et qui habitent la ville: ceux de Fabié .
    Ces enfants vont à l'école à pieds et de façon autonome, par quel moyen de transport iront-ils vers les autres écoles? En voiture?
     
        Dans ce dossier notre désaccord porte essentiellement sur le devenir de l'école F Fabié mais aussi sur le processus de prise de décisions au sein de cette municipalité. 
    Nous tenons à réaffirmer l'importance du débat démocratique en interne et de la  participation des citoyens par rapport aux décisions municipales seule condition pour se les approprier.
        Une conférence des écoles de Rodez va enfin avoir lieu mais quelle pertinence aura-t-elle si nous votons cette délibération qui bloque à tout jamais le sort de l'école Fabié.
        C'est pourquoi nous vous demandons encore une fois de sursoir à cette décision en attendant les conclusions de la conférence de écoles et de débuter concrètement les négociations de convention avec le conseil général sur la base d'un véritable projet  chiffré de réhabilitation.

        M le Maire vous comprendrez que, pour toutes ces raisons autant sur le fond que sur la forme je vote contre cette délibération .

    ____________________________

    J'avais donné ma procuration à Claudine Bonhomme, étant absent ce jour là !
    ____________________________

    Retrouver mon billet à propos de la pétition de la FCPE concernant le démantèlement du service public d'éducation


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique