• Je suis franchement écœuré !

    Écœuré du cynisme politique qui a conduit le président de l'Agglomération à embaucher tout dernièrement le secrétaire de la section du Parti Socialiste de l'Agglomération pour un poste de "Manager du Centre Ville".

     

    Ce n'est pas la création d'un tel poste d'animateur que je critique. À l'image de ce qui se fait dans d'autres villes aveyronnaises (la dernière en date Villefranche de Rouergue), je pense en effet qu'il est indispensable de valoriser les commerces des centre-villes et centre-bourgs de notre Agglo qui subissent la concurrence féroce des zones commerciales en périphérie.

     

    Qu'est ce qui me choque donc dans cette embauche ?

     

    1>Ce Manager est en fait embauché pour une durée déterminée d'un an. Sur quelles missions ? Pas de réponse: il m'a simplement été répondu d'aller voir sur internet la définition de "manager du centre ville"… Malgré tout, je doute qu'en un an ses missions soient remplies ! C'est une insulte aux commerçants du centre ville que de faire passer ce Manager pour un Magicien !

    2>Le choix a été fait par un jury où ne siégeait qu'une seule élue, socialiste elle aussi. Est-ce la meilleure manière d' agir pour garantir l'impartialité d'une décision ? D'autant que l'autre élu référent et titulaire de la délégation "économique" qui aurait du assister au jury n'a même pas été prévenu de l'existence du jury d'embauche !! Il n'est pas du même bord politique, est-ce la raison de sa disgrâce ?

    3>Le président, embauchant cette personne en CDD, n'a de compte à rendre ni à ses collègues du bureau ni aux autres élus du conseil d'Agglo. J'ai donc appris cette décision d'embauche de manière fortuite, au détour d'une première note proposant de mutualiser le financement de ce nouveau poste à 50/50 entre la mairie de Rodez et l'Agglo. Car c'est le choix de mutualiser le poste qui a amené le débat sur l'existence de ce poste. En final, pour être tranquille et pour ne pas avoir à s'expliquer, le président de l'Agglo est revenu sur l'idée de mutualisation: ce poste sera en CDD et à 100% à la charge de l'Agglo. Plus besoin de débats en bureau donc ! "Circuler y'a rien à voir", comme aurait dit Coluche !

     

    Alors que je m'étonnais de cette procédure d'embauche, l'élue PS membre du jury me lançais: "est ce que le fait d'avoir la carte PS deviendrait un obstacle à l'embauche ?". Au vu des différents recrutements à la Mairie ou à l'Agglo, j'ai plutôt l'impression que d'avoir la carte du parti ouvre des portes… ! Le plus regrettable, en final, est que ce genre de procédure opaque jette la suspicion sur les qualités personnelles de la personne embauchée: un véritable boulet pour elle dans sa vie professionnelle future !

     

    Dans le Midi, il est de coutume de parler "d'emplois recommandés" dès lors que les embauchés sont issus du sérail ou du réseau d'amis du président… Avec cette embauche qui sonne comme une faute politique et une entorse à l'éthique, le président de l'Agglo vient de tourner un nouvel épisode, peu glorieux, de "Plus moche la vie … politique"!


    2 commentaires
  • Non, je ne me lancerai pas dans un cours d'économie budgétaire. 

    J'ai trop peur de me voir affubler d'un sobriquet de "Tata Josette" par les Aligorchistes !!! :-)

     

    En fait, plus sérieusement, en tant que citoyen, j'ai ma petite idée sur le budget que le gouvernement prépare pour 2014. Les pistes de travail et les fuites organisées concernant les nouvelles mesures fiscales qu'il envisage me font dire que nous aurons un budget inéquitable et injuste. Car l'effort demandé aux plus modestes sera considérablement plus important que celui demandé aux plus fortunés ou aux entreprises.

    Ce faisant François Hollande ne calme pas les ardeurs de ces derniers qui en redemandent encore plus et continuent leur lobbying intense. Pour les écologistes, Noël Mamère avait tiré la sonnette d'alarme. Beaucoup de mes amis écolos, trop focalisés sur le congrès en préparation (avec son corollaire de jeux de pouvoir), en oublient de réagir ! C'est regrettable.

     

    A travers ce billet, je veux donc simplement porter un éclairage concret sur le déséquilibre injuste du budget dans un domaine que je connais pour le "vivre au quotidien".

    Il s'agit de l'augmentation de la TVA sur la gestion des déchets.

    En trois ans, elle passerait donc de 5,5% à 10%. Ce quasi doublement de taxe concerne la plupart des achats de matériels (bacs roulants, sacs plastique,…) ou de prestations (transport et traitement des déchets) facturés aux collectivités en charge de la gestion des déchets. Et ce n'est pas une paille ! Pour une collectivité comme l'Agglo cela représente environ 100.000€ supplémentaires à débourser ! L'association "Amorce" qui regroupe de nombreuses collectivités françaises estime ce prélèvement supplémentaire à 100 millions € à l'échelle du territoire national: elle appelle les élus de tous bord à réagir auprès de gouvernement après avoir organiser une manif symbolique. Elle justifie notamment son opposition à cette mesure en rappelant que la gestion des déchets est une question de "première nécessité" tout comme la fourniture de l'eau et ne justifie pas une TVA alourdie ... Du bon sens quoi !

    Comment les budgets familiaux seront ils impactés ? Par le simple fait que les collectivités devront répercuter les hausses de dépenses en augmentant de manière mécanique l'impôt local payé par les ménages et chargé de financer la gestion des déchets, à savoir essentiellement la Taxe d'enlèvement des ordures ménagères.

    Cette augmentation de la TVA qui pèsera totalement sur les familles est d'autant plus injuste que les industriels, eux, payent des "éco-taxes" qui sont très loin de couvrir les coûts réels de la collecte et du tri des emballages (voir mon billet à ce sujet). D'un coté, le gouvernement "charge la barque" des ménages, de l'autre il épargne les industriels! Deux poids, deux mesures ! Toujours !

     

    Cette information connue, il sera intéressant de voir comment se positionnent messieurs Censi et Teyssedre. Tous deux en leur qualité de futur prétendant au fauteuil de maire et/ou de président de l'Agglo en mars 2014, devraient porter un œil vigilant voire critique sur cette mesure qui plombe les comptes des collectivités. Y.Censi , député, réagira t'il maintenant, lui qui n'a jamais répondu par le passé  aux sollicitations du Sydom ? C.Tesseydre maire/président réagira t'il maintenant, alors qu'un premier ministre socialiste est aux commandes à Matignon ? Personnellement, je souhaite une expression des élus de tous horizons pour faire entendre raison au gouvernement.

     

    ++++++++++++++

    Vendredi 25 Octobre: évolutions depuis la publication de ce billet le 11/10.

     J'ai porté le débat au sein de l'Agglomération du Grand Rodez et du Sydom. Le bureau de l'Agglo et le conseil Syndical du Sydom ont validé l'envoi d'une motion au Gouvernement pour l'appeler à revenir sur la TVA envisagée à 10%... Pas de nouvelles, à ce jour, du Député-Candidat à la Mairie de Rodez.


    votre commentaire
  •  

    Hier soir, 8 octobre, avait lieu l'inauguration du Multiplexe Cinéma de Rodez.

    Petits fours et beaucoup de monde présent, c'était la fête ! Un vrai succès populaire qui traduit bien le besoin d'avoir à Rodez un tel équipement. 

    Je dis à Rodez mais je pense plutôt au centre ville de Rodez. Car il fut un temps, en février 2009, où les choses étaient vraiment confuses. Le Multiplex était annoncé aux Balquières, à Onet dans une projet qui enjambait la rocade… mais qui avait l'inconvénient de se situer en zone non constructible ! Les écolos s'étaient alors publiquement exprimés pour la réalisation du Multiplexe en centre ville. Car il nous semblait important qu'une Agglomération comme la notre dispose d'un cœur vivant et animé ! Le Multiplexe aujourd'hui construit y contribuera, c'est une bonne chose ! Le communiqué de presse de l'époque évoquait aussi la nécessaire coopération des acteurs culturels: là, il semble que le compte n'y soit pas encore, puisque Cap'Cinema rentre en concurrence directe avec "la Baleine" castonétoise sur des retransmissions de spectacles… Des "réglages" seront à priori nécessaires …

     

    Mais le mardi est plus prosaïquement pour moi le jour de réunion du bureau de l'Agglomération, bureau composé du président et des vice-présidents. Nous avions à nous prononcer sur plusieurs dossiers dont un en particulier concernait la création de dix "emplois d'avenir". Pour faire court, je me suis opposé au fait d'embaucher des jeunes sous statut "emploi d'avenir" lorsque ces embauches viennent en remplacement des agents titulaires de la fonction publique

    Car c'est ce qui est malheureusement prévu ! Ainsi la collecte des déchets ménagers pourrait être assurée par des personnels au statut différent. L'argument qui m'est opposé par le président de l'Agglo est de dire que le statut "emploi d'avenir" permet de donner une chance à des jeunes sans qualification. Ce à quoi j'ai répondu que l'Agglo est tout à fait en capacité, dès aujourd'hui, d'embaucher de jeunes agents territoriaux sans qualification particulière pour assurer le travail de rippeur, si cela s'avérait nécessaire. Et cela sans attendre des "emplois d'avenir". Du reste, c'est ce qu'elle a toujours fait ! 

    Je n'ai jamais été "accro" des emplois aidés car cela pousse les collectivités à des comportements "d'aubaine". C'est typiquement le cas sur ce sujet ! La seule justification que je verrai à ce type "d'emploi d'avenir" serait de permettre aux collectivités de vérifier, de tester, la pertinence de métiers nouveaux, métiers pour lesquels une embauche directe d'agent titulaire de la fonction publique ferait prendre un risque important. Or la collecte des déchets ménagers par les rippeurs qui passent régulièrement devant nos portes n'est pas un métier nouveau et n'entre pas, à mes yeux, dans ce cadre !

    J'ai bien conscience qu'en tant que maire/président socialiste, C.Teyssedre veut accompagner la politique nationale de retour vers l'emploi pour les jeunes en difficulté. J'y souscrirais, à condition de respecter les garde-fous que je viens d'évoquer ! 

    Dialogue de sourds entre le maire/président et moi ? Je préfère dire les choses en face mais je ne voudrais pas lui gâcher la soirée, ni la fête !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires