• ou bien du gaspillage ?

    En un an, il se jette en moyenne 10,5 kg par habitant de produits encore emballés et non entamés: yaourts, viande, plats préparés…! Ramené aux 55.000 habitants de l'Agglomération ruthénoise, cela conduit à jeter plus de 500 tonnes de nourriture dans nos poubelles pour finir en décharge ! C'est le résultat d'un étude très sérieuse menée en juillet 2010 sur le territoire du Grand Rodez qui confirme une enquête nationale de l'Ademe en 2008. Des chiffres qui ne tiennent pas compte, à titre d’exemple, des fruits et légumes avariés ou des pertes liées à la distribution...


    Le gaspillage alimentaire n’est pas une fatalité : généré par la grande distribution, la restauration, les ménages, ce sont des déchets évitables par une meilleure gestion des aliments, de leurs filières et de leur réseau de distribution. Il y a lieu évidemment de s'interroger aussi sur ces campagnes publicitaires incitant à l'achat groupé de denrées périssables ... Voila qui justifie une ambitieuse politique de prévention-réduction des déchets qu'il faut vite développer et généraliser en Aveyron: les collectivités comme les consommateurs ont tout à y gagner, y compris financièrement !

    Enfin, à la veille d'une nouvelle campagne de distribution de l'aide alimentaire et alors qu'en France près de 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté et sont réduites à une consommation de survie, 3 millions d’entre elles dépendent, exclusivement ou en partie de l’aide alimentaire pour se nourrir et nourrir leurs proches. Une meilleure gestion des "retraits agricoles" permettrait de considérablement améliorer la situation (en France, selon le réseau des "épiceries solidaires", moins de 10% des fruits et légumes retirés des marchés sont distribués à des associations caritatives, le reste est jeté !).

    Notre société dite développée peut elle tolérer que perdure un système qui revient à jeter la nourriture alors que dans le même temps des populations précaires survivent dans la dépendance de l'aide alimentaire ? Solidarité, réduction des déchets, agriculture de qualité et bio, circuits courts de distribution, les réponses que les écologistes veulent apporter sont globales et réalistes.


    votre commentaire
  • En Juillet les écologistes (je faisais partie de la délégation) rencontraient le Parti Socialiste pour proposer une "stratégie cantonale" : il s'agissait de construire un accord politique basé sur un programme d'actions et sur une représentativité écolo dans l'hémicycle du futur Conseil général. Cela supposait un accord dès le premier tour pour ne présenter qu'un(e) candidat(e) soutenu(e) par les deux partis et cela sur un certain nombre de cantons identifiés. La réponse du PS devait venir fin septembre. En ce jour 7 octobre aucune nouvelle !!! Normal, je découvre, cette semaine dans la presse, que la fédération socialiste aveyronnaise va bientôt dévoiler ses propres candidats.

    Dans la foulée, un conseiller socialiste ruthénois m'apprend que le "duo" (G.Durand et S.Bultel), chargé de trouver des candidats pour chaque canton, a bouclé sont job ! Il y aura donc un candidat socialiste dans chaque canton. Exit les écolos !

    De mon point de vue le PS, aveuglé par l'envie pressante de "prendre le département", va se fourvoyer. Plusieurs conseillers généraux de droite ne se représentent pas et leur succession peut être difficile pour la droite. Luche ne s'y est pas trompé, lui qui multiplie les initiatives de communication autour de thématiques accrocheuses (culture, biodiversité, transports,...). Il vient même semer la zizanie au sein de l'Agglo du Grand Rodez avec le "barreau de St Mayme" ! Face à cela le PS "bétonne": il sent le pouvoir à porter de main et il le veut pour lui seul. Mais au jeu de tout prendre, il peut tout perdre !


    Au sein du mouvement écologiste, je défends le point de vue "autonome". Si le PS ne veut pas d'un accord de premier tour dans lequel chaque partenaire politique trouve sa place, il faudra qu'il assume alors l'absence de désistement et de mobilisation de ces mêmes partenaires au deuxième tour ! Le pouvoir se partage ou alors il se perd !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires